Je descends voir
Dieu, Genèse 18:21

C’est Déluge – saison 3, le tiers d’un truc nommé Déluge, genre poésie, puns variégés, commentaire composé d’une vie de maupassant.

deluj

On sait bien qu’il est su que les 3e jours, fins de trimestre, ans 3 des relations sont les plus durs parce qu’il faut tout reprendre, ordonner, intégrer la technique à la grâce en évitant les accidents ; puis on voit toujours que trop tard si cela était bon.Continuer

Enculer inaugure la série poésie service action, dans laquelle je me proposais de lire des textes plutôt non littéraires — un peu cutuppés — avec la même gravité et la même affectation que Dominique de Villepin, pris comme figure exemplaire du mauvais poète et de l’honnête homme.

Pour enculer, la source est constituée d’un digest des sms de menace reçus par un journaliste du Monde pendant ses recherches sur l’affaire dite Karachi (voir ce document) ; j’ai utilisé les menaces rapportées en page 4 :

Plainte Arfi

Se désinscrire de Badou est la correspondance entre d’attachants utilisateurs d’un réseau social aux abois, et un imposteur qui dans le fond imposte beaucoup moins que ce réseau social aux abois. Ces mails proviennent des Archives Mystérieuses de Le Internet, et ont été regroupées par Cid Jean-Palefrenier Cornemuse VII.

Les poetry consultations sont des propositions payantes de correction, d’aide à la correction, d’aide à l’émancipation poétique, de rectification faites par des poètes plus ou moins confirmés, mettant souvent en avant une forme d’expertise et de légitimité par la publication papier, mais offrant leur aide essentiellement sur Internet. Les poèmes sont discutés, annotés, commentés – en marge, comme un devoir. “The aliteration here works well”, “I love this line, so wet and true”. La critique y est désespérément calquée sur l’analyse universitaire la plus normative, la moins imaginative :

Spectacular stanza. It is everything to me that poetry is – delicious in content and in the execution of expressing/illustrating the content.1

Les figures connues du “poétique” y sont valorisées, on y blâme tout ce qui ne fait pas suffisamment signe au littéraire 2. Ce n’est donc pas une chose très drôle.

Les poetry consultations jouent, à un degré anecdotique mais dans toute la dimension de la mesquinerie de leur projet, le rôle de petites instances de la subjectivité. Elles ont l’ambition typique des magazines qui aident à mieux (habiter corps, esprits, maisons, jardins, se trouver & être soi-même), c’est-à-dire l’ambition d’un bon gros maintien de l’ordre rhétorique, qui consigne le sujet lors de comparutions réglées.

Les témoins les plus zélés de cette juridiction ne sont pourtant pas ces greffiers isolés aux manières de bourres en retraite, mais ceux auxquels on veut bien prêter le nom d’écrivain ou de poète pourvu que leurs dioramas ne quittent pas le musée des étagères particulières. Leur rire, devant l’effrayante familiarité de ce qui les dévisage, masque mal un rictus de civilisé ; ils savent qu’aucun de leurs livres au fond n’enfreint ce règlement et que leur langue épouse le « monde disert », dont parle Bataille, « où la logique réduit chaque chose à l’ordonnance ».

Le style, qu’ils révèrent sous différents noms, est toujours plus ou moins de l’ordre du perfectionnement social et ne se donne aucune chance, en tant que tel, de révéler en se distinguant les degrés rhétoriques des discours ambiants. Ils n’aggravent rien, ils accompagnent simplement les évolutions d’une langue de cour et font, dans l’excitation badine d’une chasse réglée du sens, du cut-up sans le savoir.

Leurs références sont parfois excellentes mais, considérées comme les témoignages d’un usage particulier de la langue, il ne leur est offert que de troubler l’usage. Usage qui reproduit l’ordinaire déduit du sens & du son, dans une réponse parfaitement adressée à une supposée commande sociale d’époque.

Cette manière qui s’ignore a pris conseil dans ses lectures dont elle a fait des modèles techniques. Elle a infiniment consulté et finalement produit des TPE 3, ateliers, workshops ou masters de creative writing 4, qui signalent la règle comprise & l’exercice assimilé. Ainsi, pourvu qu’il cultive sa peur d’être indigne de la langue des autres, notre élève sera admissible aux normes d’une communication partageable comme un dessert.

 

 

  1. « Strophe spectaculaire. C’est tout ce qu’est pour moi la poésie – délicieuse dans le contenu et dans la façon d’exprimer/illustrer le contenu. »
  2. Quelques propositions de poetry consultation : 1, 2, 3, 4, 5Ici, un cas particulier de poésie à usage thérapeutique.
  3. TPE : 1) travaux personnels encadrés ; 2) Très petites entreprises
  4. Ainsi introduits : Création littéraire, juste une mise au point.