03 10 20

On pense pourtant généralement que ce sont les mots qui sont porteurs de sens. Une table n’est pas une chèvre. Sans doute. Mais pris isolément, le mot table et le mot chèvre n’ont pas de sens par eux-mêmes. On peut traire une chèvre ou se mettre à table. Les chances de traire une table ou de se mettre à chèvre sont inexistantes.

Se mettre en quête du sens d’un mot est une entreprise incertaine. Seule la tautologie répond pleinement à l’interrogation. Une table est une table. Une chèvre est une chèvre. Mais la tautologie n’éclaire en rien le sens de table et de chèvre.

Avant
CipM 2012
bouc caprin caprine chèvre lexicographie table traire vocabulaire