23 11 17

Pendant que la philosophie augmente les forces de l’individu à travers le Système et l’Etat, en lui communiquant les forces de l’humanité et de l’univers, et en transformant ainsi la totalité en organe de l’individu, et l’individu en organe de la totalité, la poésie réalise la même opération au niveau de la vie. L’individu vit dans la totalité et la totalité dans l’individu. La poésie engendre la sympathie supérieure et la coactivité, la communion intime du fini et de l’infini.

Novalis« Fragments logologiques » ⋅ trad. Laurent Margantin art philosophie romantisme vie