11 03 21

Une chose amère, une chose déplo­rable, une chose assu­ré­ment hor­rible à pen­ser, ter­rible à entendre, un crime détes­table, un for­fait exé­crable, un acte abo­mi­nable, une infa­mie affreuse, une chose tout fait inhu­maine, bien plus, étran­gère toute huma­ni­té, a, grâce au rap­port de plu­sieurs per­sonnes dignes de foi, reten­ti nos oreilles, non sans nous frap­per une grande stu­peur et nous faire fré­mir d’une vio­lente hor­reur…

Res ama­ra, res fle­bi­lis, res qui­dem cogi­ta­tu hor­ri­bi­lis, audi­tu ter­ri­bi­lis, detes­ta­ti­bi­lis cri­mine, exce­cra­bi­lis sce­lere, abho­mi­na­bi­lis opere, detes­tan­do fla­gi­cio, res peni­tus inhu­ma­na, immo ab omni huma­ni­tate sepo­si­ta, dudum fide digna rela­tione mul­to­rum, non absque gra­vis stu­po­ris impul­su et vehe­men­tis hor­ro­ris fre­mi­tu, auri­bus nos­tris inso­nuit…

Le dos­sier de l’af­faire des tem­pliers
trad. Georges Lizerand
Les Belles Lettres 1964
p. 16–17
crime indicible innommable jugement nefandum sentence tribunal