06 09 20

Tu fais de poétique et de joli des valeurs. Des valeurs affectives, esthétiques et morales. Des valeurs-refuges, dirais-je. […] Aujourd’hui, le recours à ces valeurs fantasmatiques apparaît clairement comme des impasses du langage et une regression de la pensée. Ce serait, en littérature, l’équivalent de Philippe de Villiers en politique. »

« Les Dernières Nouvelles de la Cabane, bulletin du 11 avril 1998 »
Ma haie
P.O.L 2001
p. 440–441
poésie poétique réaction valeur